Quand bébé devient grand

Romeo2

Photographe : Dansmonjardinsecret (Helena Rose Villain)

Il y 2 ans, Romeo a décidé de pointer le bout de son nez 2 semaines avant terme, pour naître le jour des 65 ans de son papi.

C’est le 3ème de la fratrie, après Milo (6 ans) et Maïwenn (5 ans aujourd’hui). Avec sa petite bouille blonde aux yeux bleus, il a l’air d’un ange.

Romeo1

Photographe : Dansmonjardinsecret (Helena Rose Villain)

Mais ce n’est qu’illusion. Des 3 c ‘est celui qui a la caractère le plus fort. Je l’ai su dès la naissance : à la maternité, il me donnait un coup de pied à chaque biberon lorsqu’il était rassasié. Le 1er jour, je me suis dit que c’était forcément un hasard. Il venait juste de naître, il ne pouvait pas encore avoir cette notion de satiété. Mais le côté systématique m’a vite fait comprendre que ce petit bonhomme savait exactement ce qu’il voulait.

Le temps n’a fait que confirmer cette 1ère expérience : Dès 6 mois, il a fait des spasmes du sanglot. C’est très impressionnant, surtout lorsqu’on ne connaît pas. A chaque contrariété, il se mettait à pleurer puis à ne plus respirer pendant un laps de temps qui nous paraissait être une éternité (20-30 secondes peut être). Il devenait blême, avait parfois les yeux révulsés et pouvait même aller jusqu’à s’évanouir. Même en le consolant rien n’y faisait. On était totalement désemparé. J’ai donc rapidement consulté et après un rapide ckeck-up, le verdict est tombé : « Votre enfant fait des caprices! C’est très impressionnant et il le sait. Laissez-le, allongez-le par terre pour ne pas qu’il se blesse s’il s’évanouit mais SURTOUT FAITES COMME SI DE RIEN N’ETAIT ».  Wouah, comment ce petit bout peut-il autant s’amuser avec nos nerfs?! Effectivement, après 4 ou 5 crises où je l’ai totalement ignoré, il a arrêté.

Romeo a toujours été un bébé très indépendant, même s’il a besoin de sa dose de câlins quotidienne avec ses parents, ses frères et soeurs et son chien. Mais c’est lui qui décide s’il veut des câlins ou non!

Pour son anniversaire, nous lui avons commandé un joli tipi de chez Nobodinoz pour sa chambre. Je l’imagine déjà dans sa cabane secrète en train de jouer.

tipi-green-scales-nobodinoz-1

En ce moment, Romeo aime regarder les images de son livre seul, avant de s’endormir.  J’adore cette période de l’enfance : 2 ans c’est l’âge où un bébé devient un petit garçon ou une petite fille. C’est l’âge où l’enfant commence à s’affirmer en tant que petit être à part entière (grand dans sa tête). Et c’est surtout l’âge où le langage se développe à une vitesse éclaire. Les progrès sont impressionnants de semaine en semaine. Depuis 1 ou 2 mois, Romeo répète systématiquement tous les mots. J’aime l’entendre dire « toto » pour moto, manteau ou dodo. Pour tonton ou bonbon, c’est un son nasal plus proche de « concon » mais il le dit avec tellement d’amour et de conviction que ça me fait fondre à  chaque fois.

2 ans c’est aussi un cap pour les mamans : c’est l’ouverture officieuse du concours du meilleur enfant! Je m’explique : souvent au parc, les conversations entre mamans tournent vite à « Mais il a quel âge votre enfant ? … ah oui comme le mien … Mais le mien est très grand pour son âge. Il marchait à 9 mois. Et il est presque propre, il est d’ailleurs prêt pour l’école mais ils ne veulent pas le prendre avant l’année de ses 3 ans. Pourtant il parle déjà couramment … « . Souvent je réplique « mon fils parle couramment le mandarin… mais ça ne lui sert pas ». SILENCE TOTAL… Mon humour ne passe pas toujours dans cette compétition!

Généralement j’essaye d’esquiver ce genre de discussion car je refuse de rentrer dans cette course à la perfection. Je ne veux pas que mon enfant grandisse plus vite que ce qu’il ne devrait. Ça ne veut pas dire que je veux l’infantiliser mais il n’a que 2 ans. Je veux qu’il découvre les choses de la vie par lui-même et surtout à son propre rythme. Je veux qu’il teste ses limites pour qu’il les connaisse, je veux qu’il se salisse pour qu’il stocke des souvenirs de liberté et d’insouciance, je veux qu’il se trompe pour apprendre, … Bien sûr que je le frustre régulièrement et que je le punis s’il fait des caprices mais tant que je pourrai préserver son insouciance et sa joie de vivre, je serais la plus heureuse des mamans.

 

Publicités

La chambre de Romeo

Pendant ma grossesse, j’ai passé des heures sur Pinterest à la recherche d’idées pour la chambre de mon 3ème bébé. Je ne savais pas encore si j’attendais un garçon ou une fille mais je voulais une chambre pleine de douceur et de tendresse, dans un esprit bucolique.

J’ai découvert par hasard le blog de Chloe Fleury : http://blog.chloefleury.com/2013/07/22/welcome-to-my-babys-bunnyland/

J’ai eu un énoooooorme coup de coeur pour la chambre de sa fille. Je m’en suis donc inspirée mais en version babyboy.

J’ai voulu y mettre des touches de pastel (gris, bleu ciel et mint) et l’accessoiriser avec des animaux, des éléments de déco vintage, … Je souhaitais vraiment que Romeo s’endorme et se réveille enveloppé de douceur et de poésie :

image

Chambre de Romeo, pour rejoindre les bras de Morphée

Lit et tapis mouton : Ikea, doudous lapin : Jellycat, chaise à bascule : cultfurniture, bibliothèque carton mouton et son agneau : cocorikraft, guirlande de lettres noires : a little lovely company, coussin personnalisé Romeo : factorychic, lampe lapin : Egmont toys, étagères maison : bloomingville, coussin blanc : diy, plaid crochet vert tricoté par ma marraine Sue. J’ai recyclé le coffre à jouets de Maïwenn que j’avais acheté chez Fly.

image

posters lapin

Posters dénichés lors d’un séjour à Prague l’an dernier.

image

meuble pour les doudous et les veilleuses

meuble et cadre : ikea, poster : miniandmaximus, coussin : nobodinoz, guitare musicale : Barnabé aime le café, veilleuse champignon : egmont toys, boîte lumineuse et veilleuses glace et poire : a little lovely company, panier rangement vert : maisons du monde, peluche hérisson : jardins d’ulysse, poupée woodland doll : lapinandme, boîte de rangement lego : roomcopenhagen

image

chambre Romeo, coin dressing

Panier de rangement papier : Tellkiddo (je m’en sers de panier à linge sale), pouf vert, petit tabouret et dressing : fly, guirlande lumineuse : la case de cousin paul

J’éspère que cette chambre vous plaira autant que celle de Maïwenn !

 

LA CHAMBRE DE MAIWENN

La chambre de Maïwenn reflète bien sa personnalité : douce et chipie mais avec ce poster Bandit Girl qui rappelle son côté garçon manqué :

image

chambre de Maïwenn, rose et grise (avec une pointe de rouge)

Maïwenn est la cadette de la famille, et c’est également la seule fille de la fratrie. Elle aime les robes (de princesse si possible), le rose, les paillettes et les licornes. Bref, tout ce qui est girly !

Mais elle adore également se déguiser en super-héros, jouer aux jeux de ses frères ou à la « bataille ». Lorsqu’elle était plus jeune, ses poupées barbies lui servaient de marteaux et son échoppe en bois de marchande était devenue un garage pour les voitures.

Elle m’a beaucoup insiprée dans mon aventure.

En attendant de vous faire découvrir cette première collection, je vous laisse vous imprégner de son univers de super-princesse :

image

chambre de Maïwenn : ciel étoilé